Posted septembre 7, 2017 by Cash gamer in actualité casino
 
 

Actions des casinos de Macau : un mauvais pari qui continue à s’empirer

Vue sur cotai strip
Vue sur cotai strip

Malgré la récession économique à Macau, des anticonformistes continuent à investir dans des actions de casinos en ligne et terrestres exposées aux risques. Les intérêts à court terme sont restés près des sommets pour les actions de MGM Resorts, Las Vegas Sands, International, Melco Crown Entertainment et Wynn Resorts. Les investisseurs axés sur la valeur sont ainsi tentés de miser gros en pensant que le pire est déjà passé. L’histoire récente suggère cependant la prudence, et Cashinlive.fr vous en fait le récit.

Un marché sur le point de tourner

Malgré le carnage au cours des 18 derniers mois à Macao, les analystes et les initiés de l’industrie trouvent une raison pour rester optimistes sur l’année 2016. Sheldon Adelson, PDG de Las Vegas Sands, a déclaré lors d’une conférence de presse presseous sommes au début d’un cycle de transition d’une économie de récession à une stabilisation. Et je pense que l’économie et les fortunes de Macao se remettront sur pied. » Depuis plusieurs trimestres, les observateurs de l’industrie des jeux de casino en ligne et terrestre ont insisté sur le fait que le marché de Macao récupérerait vite. Les actions des casinos ont affiché de brèves améliorations au cours des deux dernières années, mais la reprise économique de Macao s’est avérée insaisissable.
Le plus grand obstacle de cette reprise économique reste la politique imprévisible du gouvernement chinois. Steve Wynn, PDG de Wynn Resorts, s’est publiquement plaint du manque de clarté de la politique de réglementation des jeux d’argent. L’environnement dans lequel les investisseurs vont évoluer est encore flou est initiatives anti-corruption du gouvernement chinois pourraient définitivement priver le pays de sa florissante entreprise de casino en ligne VIP d’autrefois, supprimant ainsi une importante source de revenus du marché. Le succès antérieur de Macao a encouragé les marchés asiatiques voisins à s’ouvrir au développement de casino. La Mongolie est le dernier pays à prendre des mesures en vue d’approuver la construction de nouveaux casinos. Cela inquiète la Chin nos envisage de construire sa propre Macao sur le continent.

Vue sur cotai strip

source : Tripadvisor

Un environnement périlleux pour les investisseurs

Les incertitudes créent un environnement d’investissement périlleux à Macao. Pour le meilleur des cas, Macao se redressera cette année et les actions de ses casinos seront réévaluées à la hausse. Comme certaines actions sont bien protégées, Macao continue à lutter.
À en juger par le pourcentage de bénéfices provenant de Macao, Melco Crown et Wynn Resorts ont le plus à gagner et plus à perdre. Même après une forte baisse du bénéfice de Macao, les casinos de Wynn dans la région représentent 61% du total du BAIIA de l’entreprise. Wynn s’adresse principalement au segment de VIP qui a subi de plein fouet les actions de lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent du gouvernement.
Melco Crown est le mieux placée pour participer au redressement de Macao, puisqu’il intervient sur le marché de masse. Studio City, son dernier projet de casino, a été ouvert au public en octobre 2015. Il met à la disposition des joueurs une salle de spectacle ainsi que la Ferris, la plus grande roue de l’Asie.
D’autre part, MGM Resorts est moins exposé au problème économique de Macao. Bien que l’entreprise réalise l’essentiel de ses profits dans les casinos américains, sa position de faiblesse à Macao met une minorité non négligeable de son bénéfice à risque. Le premier casino de MGM sur le Cotai Strip se sera ouvert à la fin de l’année 2016, ce qui le place derrière ses principaux rivaux.
Las Vegas Sands est largement considéré comme un pari plus sûr. Il possède un bastion sur le marché de masse et non relatif au jeu sur Cotai Strip. La vague de répression de la corruption gagnant le segment VIP l’a encouragé à s’orienter sur les marchés ayant un avenir plus radieux à Macao. Près de la moitié de ses bénéfices sont générés aux Etats-Unis. Cependant, suite à des estimations sur 15 multiplicateurs de gains pour 2016, elle avance que le marché table déjà sur une base de revenus stables. L’entreprise a gagné 1,88 $ par action au cours des trois premiers trimestres de 2015, comparativement avec les 2,62 $ à la même période en 2014. Les bénéfices devront se stabiliser pour justifier les 15 multiplicateurs de gains.


Cash gamer